Home

Registre matricule des esclaves guadeloupe

Registres matricules militaires archivesguadeloupe

  1. atif.
  2. BNPM esclaves généalogie recherche martinique. Un grand plus pour la recherche généalogique avec la mise en ligne de 431 registres de la collection état civil conservée aux Archives départementales, venant s'ajouter aux 210 déjà disponibles
  3. Savez-vous comment je peux consulter le registre des matricules d'esclaves pour la Guadeloupe ? Merci d'avance pour vos réponses. archivescreoles Messages : 22 Saisie : Standard Voir son arbre. Re: Recherche registre des matricules d'esclaves. Message 19 octobre 2018, 00:20 Bonsoir, Vous avez plus d'informations que vous ne le pensez. Avez-vous leur prénom, la commune où ils résidaient ? L.

Registres des esclaves et des nouveaux libres : Guadeloupe 1724-1859 Cette collection rassemble les registres des nouveaux libres qui ont été rédigés au lendemain de la seconde abolition de l'esclavage en 1848 et les registres des esclaves tenus depuis le XVIIIème siècle Les esclaves africains à la Guadeloupe en 1848 d'après les registres d'état civil des nouveaux citoyens conservés aux Archives de la Guadeloupe par Josette FALLOPE L'importante mortalité observable chez les esclaves noirs de rAmérique des plantations fut toujours comblée par l'im­ portation continue de main-d'œuvre africaine du XVIIe a Ce terme déjà employé en 1793-94 en Guadeloupe et à Saint-Domingue après la première abolition, servira à désigner les héritiers de la classe servile pendant plus d'un demi-siècle. Les renseignements fournis par ces registres portent donc sur le nom, prénom, âge, filiation (en général prénom de la mère), le numéro matricule (voir ci-dessous, registres matricules), l'âge.

Allemands de 1871 à 1918, les départements de la Moselle, du Bas-Rhin et du Haut-Rhin n'ont pas tenu de registres matricules. Après leur retour à la France en 1919, ils ont ouvert des registres matricules pour suivre la carrière et les obligations militaires (notamment dans la Réserve) des conscrits redevenus Français. Les registres conservés par ces trois départements sont donc. Ces noms de famille sont aujourd'hui ceux de la majorité des Guadeloupéens et des Martiniquais, descendants d'esclaves. Ce processus de nomination, réalisé dans chaque commune, a été consigné dans des registres, appelés en Guadeloupe « registres des nouveaux libres » et en Martinique «registres des actes d'individualité» Ce petit archipel comprend les îles des Saintes, de Marie-Galante et la Désirade. La collection des registres paroissiaux et d'état civil de la Guadeloupe conservée aux Archives nationales d'outre-mer commence en 1639. Ces registres ont fait l'objet d'une numérisation et d'une indexation afin de permettre la consultation en ligne Bibliographie Corcessin Yannick, Dossa Bernard, Une lecture du registre matricule des esclaves par la tradition ancestrale africaine: Le Carbet, Le Morne Vert, Le Fonds Saint-Denis (Martinique), 2019. L'ouvrage est disponible uniquement sur Amazon à ma connaissance pour l'instant et existe en version brochée ou en version numérique

Registres matricules conservés hors des Archives nationales d'outre-mer . Maroc et Tunisie : les registres de recrutement des citoyens français au Maroc et en Tunisie sont conservés par un service du ministère des Affaires étrangères, le Centre des archives diplomatiques, à Nantes. Martinique et Guadeloupe : les registres de recrutement à la Martinique et en Guadeloupe sont. Cette discution, concerne le service militaire Français, et la recherche de leurs Registres matricules militaire. Ces registres n'existent (version moderne) que pour ceux nés après 1840. Il semble que vous, vous cherchez les matricule des esclaves L'une d'entre elles fut de recenser les esclaves non pas par habitation (c'est-à-dire comme propriété d'un maître), mais par commune. Ce fut l'objet de l'ordonnance du 11 juin 1839 qui donna lieu à la création des « registres matricules »

Les registres des esclaves sont rares, ils peuvent être dans les communes, aux AD sur place. Ex. d'acte déclarant une naissance dans un de ces registres (nom et lieu fictifs) : « L'an 1812 le 3 avril, le sieur Hardinois âgé de 52 ans propriétaire, demeurant au Carbet a déclaré par écrit à nous maire de la dite commune que hier à 10 heures est né de la nommée Marilla son escla Les registres d'état civil en Guadeloupe Le reflet d'une histoire mouvementée Hélène SERVANT conservateur en chef du patrimoine directrice des Archives départementales de la Guadeloupe L'intérêt porté par les généalogistes a depuis longtemps attiré l'atten-tion des historiens sur la ressource historique au sens large que consti- tuent les registres d'état civil, utilisés. Registres matricules; Bases de données généalogiques. Morts en déportation; Alsaciens Mosellans incorporés de force (guerre 1939-1945) A propos. Politique de confidentialité; Contact; A-Z Index; Rechercher : Archive en ligne. Les Archives en ligne - La Recherche généalogique. Catégorie : Guadeloupe . 0. Archives Nationales / Esclaves / Guadeloupe / Martinique. 8 février 2016. Une ordonnance du 11 juin 1839impose que les esclaves portent un numéro matricule, et soient déclarés et enregistrés par leurs propriétaires sur des registres matricules d'esclaves, qui sont établis dans chaque commune. Un numéro ou un surnom peut être attribué aux esclaves dans des cas d'homonymie

Video: Portail de la Banque Numérique des Patrimoines

Les registres des nouveau-libres, sur lesquels les anciens esclaves durent s'inscrire lors de l'abolition de l'esclavage -ce qu'ils firent en masse en 1848-1849- permettront de préciser cet aspect. J'ai effectué un sondage de 550 cas dans les registres des Abymes en Guadeloupe, ainsi qu'à Fort-de-France et au Diamant en Martinique. Dans. Cette collection rassemble les registres des nouveaux libres qui ont été rédigés au lendemain de la seconde abolition de l'esclavage en 1848 et les registres des esclaves tenus depuis le XVIIIème siècle.Les registres des nouveaux libres ont été ouverts dans chaque commune au lendemain de l'abolition de l'esclavage de 1848.Chaque acte comprend les informations suivantes. On évalue, pour la Martinique, à environ 51 000 le nombre d'inscrits, alors que les recensements dénombraient 72 859 esclaves pour 1847. Il faut dire que les registres de Saint-Pierre ont disparu dans l'éruption de 1902. Une tentative de reconstitution de la liste des esclaves libérés en 1848 a été menée par l'AMARHISFA. Les. Liste provisoire établie à partir du registre des nouveaux libres. Elle ne peut pas être complète car de nombreuses personnes qui avaient été inscrites sur le registre matricule ne l'ont pas été sur le registre des nouveaux libres, et ce pour diverses raisons (décès, vente, affranchissement) Les patronymes des anciens esclaves de la Guadeloupe ont été essentiellement choisis après la seconde abolition de l'esclavage de 1848. Ces patronymes ont été attribués aux esclaves de la Guadeloupe lorsqu'ils sont devenus affranchis, par initiative individuelle ou après la fin définitive de l'esclavage

précédemment au registre matricule des esclaves sous le numéro 2125, s'est présentée devant nous et a reçu les nom et prénom de Marie Angélique Anelka. Fait à la Grand-Anse le 13 février 1849, signé, le Maire, H. Estripeaut BNPM Banque ressources patrimoines martiniquais Martinique numérique portail CG972 DAC FEDER fonds archives publiques documents iconographies objets archéologie. Le 23 mai 2013, une stèle d'hommage aux esclaves est installée à Saint-Denis, en présence des ministres Victorin Lurel et George Pau-Langevin. Elle comporte « 213 prénoms, matricules d'esclaves et patronymes attribués aux nouveaux libres de la Guadeloupe et de la Martinique après l'abolition de 1848 » En Guadeloupe, l'état civil revêt une réalité particulière, puisqu'il se compose de l'état civil des 34 communes de l'île avec les îles des Saintes, de Marie-Galante et la Désirade, des registres des nouveaux libres, des registres paroissiaux et d'état civil des esclaves. Il s'agit ici de la collection des greffes des tribunaux, les actes numérisés commencent en 1775. Elle.

Le registre des nouveaux libres de Vieux-Habitants a disparu. Elle est probablement apparentée à Jean Paul EGLANTIN, cultivateur à Vieux-Habitants, né vers 1832. Il a un fils naturel reconnu, Aristide Antonin EGLANTIN (Baillif 14 septembre 1861 - Vieux-Habitants 10 janvier 1872) avec la demoiselle Avrillette BOA. De la même demoiselle, il a eu une fille naturelle reconnue, Marie Elisabeth. tous les individus aujourd'hui portés sur les registres matricules des esclaves seront inscrits sous les noms patronymiques qui leur seront attribués. » Pas d'autre précision quant au choix des noms patronymiques attribués. La commission d'abolition de l'esclavage présidée en France par Victor Schoelcher avait seulement recommandé d'attribuer des noms « variés à l'infini. Registres matricules; Bases de données généalogiques. Morts en déportation ; Alsaciens Mosellans incorporés de force (guerre 1939-1945) A propos. Politique de confidentialité; Contact; A-Z Index; Rechercher : Archive en ligne. Les Archives en ligne - La Recherche généalogique. Archives Nationales / Esclaves / Guadeloupe / Martinique; 0; Anchoukaj, la base de donnée des anciens. Mes années de proscrit O. D. Lara voir NS03all Propriétaires d'esclaves en 1848, Martinique , Guyane, Saint-Barthélemy, Sénégal O. D. Lara voir NS03all Guadeloupe - Propriétaires d'esclaves en 1848 O. D. Lara voir NS03all Sorèze, une abbaye, une école, un des joyaux du patrimoine de Midi-Pyrénées M-O. Munier voir NS03all Mémoires du capitaine DUPONT, 1775-1850, soldat de l'an II. « Depuis 2006, une centaine de personnes travaillent sur les registres dits des individualités de Guadeloupe et Martinique, établis au moment de l'abolition, raconte Serge Ramona, président du.

Recherche registre des matricules d'esclaves - Forums Geneane

  1. atifs des indemnitaires concernent la Réunion, le Sénégal, la Guyane, la Guadeloupe, la Martinique et Nossi-Bé. 1. Inventaire analytique de la correspondance générale avec les colonies. Départ. Série B. Tome I, registres 1 à 37.
  2. 12 Les registres matricules avaient en effet été établis suite à une ordonnance du gouvernement du 11 juin 1839 5 intimant l'ordre à tous les propriétaires de recenser et de déclarer tous leurs esclaves, en leur donnant, en plus des « noms » qu'ils possédaient déjà, des surnoms ou des numéros, afin de pouvoir les différencier en cas d'homonymie
  3. ima les informations suivantes : prénom, matricule, origine, catégorisation etho-raciale, habitation, nom du déclarant, nom du propriétaire.
  4. Propriétaires d'esclaves en 1848 : Le 25 février 1848, à Paris, les membres du Gouvernement provisoire décident d'abolir l'esclavage. Le décret, finalement signé le 27 avril, libère tous les esclaves détenus dans les colonies françaises. Les maîtres, eux, qui sont-ils? Une liste de procès qui leur sont intentés pour sévices illégaux sur leurs esclaves nous révèle quelques-uns.
  5. Registre matricule des esclaves réunion Une lecture du registre matricule des esclaves par la . Bibliographie Corcessin Yannick, Dossa Bernard, Une lecture du registre matricule des esclaves par la tradition ancestrale africaine: Le Carbet, Le Morne Vert, Le Fonds Saint-Denis (Martinique), 2019
  6. Patronymes des anciens esclaves de la Guadeloupe Les patronymes des anciens et soient déclarés et enregistrés par leurs propriétaires sur des registres matricules d'esclaves, qui sont établis dans chaque commune. Un numéro ou un surnom peut être attribué aux esclaves dans des cas d'homonymie. Cette ordonnance précise également que les affranchis devront se voir attribuer un nom.
  7. Ainsi, des registres matricules d'esclaves ont été établis dans chaque commune. La majorité de ceux-ci n'existent plus aujourd'hui. 13 D'autre part, la circulaire du 29 avril 1836, fixant les « formalités destinées à pourvoir légalement de noms et prénoms les individus qui seront appelés à la liberté », devait aussi servir de base pour nommer les nouveaux affranchis6. C.

Ils étaient tous esclaves et venaient d'être affranchis par le décret d'abolition de l'esclavage proclamé le 27 avril 1848 par le gouvernement provisoire de la 2e République française. Tous ces noms de famille sont consignés dans les « registres des nouveaux libres » qui ont été établis après le décret d'abolition de l'esclavage, d'août 1848 à décembre 1862 Une ordonnance du 11 juin 1839 impose que les esclaves portent un numéro matricule, et soient déclarés et enregistrés par leurs propriétaires sur des registres matricules d'esclaves, qui sont établis dans chaque commune. Un numéro ou un surnom peut être attribué aux esclaves dans des cas d' homonymie A partir de la fin du xvn* siècle, grâce aux registres paroissiaux et aux listes d'esclaves des plantations, on estime plus exactement l'importance du métissage. Il est nettement plus répandu à Saint- Domingue qu'à la Martinique et à la Guadeloupe. A partir de 1760, la plus grande précision des actes de baptême permet d'estimer la proportion des ascendants blancs dans la population.

Les deux conjoints étant esclaves obtiennent l'autorisation de se marier de leurs propriétaires JOUACHIM & Veuve ETIENNE Lolo. Le marié a 40 ans et est inscrit au registre matricule des esclaves de cette commune au n° 968, la mariée n'a que 16 ans et figure au n° 848 de ce même registre Registres matricules militaires et tables alphabétiques annuelles : Guadeloupe, 1889-1921 Registres des esclaves et des nouveaux libres : Guadeloupe 1724-1859 Collections iconographiques (cartes postales anciennes, cartes et plans) concernant l'histoire de la Guadeloupe, XVIe-XXe siècle

Les esclaves seront habiles à recueillir toutes successions mobilières ou immobilières de toutes personnes libres ou non libres. Ils pourront également acquérir des immeubles par voie d'achats ou d'échange, disposer et recevoir par testaments ou par actes entre vifs. Une ordonnance du 1er mars 1831 supprimait la taxe d'affranchissemen Du registre matricule à l'Etat-civil Jusqu'à 1848, les esclaves étaient considérés comme des biens meubles et tout cela était régi par le code noir, promulgué par Louis 14 en 1685 . Jusqu'ici, les propriétaires d'esclaves étaient tenus de noter sur des registres le matricule et les patronymes (prénoms ou « petits noms ») attribués à leurs esclaves Le 23 mai 2013, une stèle d'hommage aux esclaves est installée à Saint-Denis, en présence des ministres Victorin Lurel et George Pau-Langevin. Elle comporte « 213 prénoms, matricules d'esclaves et patronymes attribués aux nouveaux libres de la Guadeloupe et de la Martinique après l'abolition de 1848 » [6]. Référence En tapant votre nom de famille dans l'onglet ci-dessus, vous allez être mis en présence de noms, prénom et matricule de personnes qui étaient esclaves en 1848 et qui, avant l'abolition de l'esclavage, n'avaient qu'un prénom et un matricule pour seule identité. Si ces personnes sont de la commune d'où est originaire votre famille, il y a de fortes chances que vous ayez retrouvé vos. J'ai un peu progressé dans l'identification des naissances déclarées entre 1840 et 1847 sur les registres réservés aux esclaves. Pour les naissances de 1847, j'ai une proposition d'identification pour chaque naissance. Pour 1846, il reste deux naissances..

Les archives de la Guadeloupe ont numérisé depuis 2009 de nombreuses archives et disposent aujourd'hui d'un corpus de 260.000 documents numériques : les registres des nouveaux libres, les registres paroissiaux et d'état civil des esclaves, les fonds iconographiques, les fonds de cartes et plans, les registres matricules militaires (1889-1921), la bibliothèque patrimoniale, les. Des pêcheurs sur un marché de Marigot sur l'île de Saint-Martin à la Guadeloupe, en octobre 2013. La rédaction numérique de RTL. et AFP. Partager l'article. publié le 24/05/2014 à 10:52. L. Lao-Tzeu, Tao-tê-King 1Lors de la seconde et définitive abolition de l'esclavage dans les colonies françaises, en 1848, l'attribution d'un patronyme aux anciens esclaves devenus hommes libres devait être non seulement la marque première de leur citoyenneté, mais encore le signe manifeste de la reconnaissance symbolique de leur humanité, d'une individualité et d'une dignité. Il dit qu'Emilien, âgé d'environ 23 ans, fils de feu Joséphine, et inscrit précédemment au registre matricule des esclaves sous le numéro 2504, a reçu les nom et prénom d'Hannibal Emilien. Des registres spéciaux, appelés registres des nouveaux libres pour la Guadeloupe et registres des actes d'individualité en Martinique, né à Saint-Pierre, fils naturel de la demoiselle Magdelonnette et inscrit précédemment sur le registre matricule des esclaves sous le numéro 539 F et a reçu les nom et prénom de Meridon Moïse. Macouba, le onze d'août mil huit cent soixante.

Patrimoine numérique

Le 27 avril 1848, les efforts de Victor Schœlcher ont abouti à la suppression ou plus précisément à la deuxième abolition de l'esclavage dans la Colonie de la Guadeloupe. - De nombreux esclaves libérés ne voulant plus travailler la terre ont émigré vers les parties les plus accidentées de l'île pour constituer des véritables. - Bulletin des lois : donne des listes d'esclaves du Domaine royal affranchis à partir de 1846 ; - Feuille de la Guyane (journal fondé en 1819) : on y trouve les annonces de décès (surtout Cayenne), les déclarations d'affranchissement d'esclaves, les annonces de vente d'habitation, avec liste des esclaves qui y sont attachés Sur la commune des Abymes, à Grande-Terre, le CM 98 a retrouvé dans les registres des plantations locales les prénoms et matricules de quelques-uns de ces milliers d'esclaves auxquels il a. Une lecture du registre matricule des esclaves par la tradition ancestrale africaine par Y. Corcessin et B. Dossa . Publié le 25 juin 2019 22 juin 2019 par Jessica. Une lecture du registre matricule des esclaves par la tradition ancestrale africaine... un livre pour reconstituer une généalogie avec des ancêtres esclaves et reconstruire le lien avec l'Afrique. Posté dans Articles en. 7 février 2012 26 « Restavèk » : les petits esclaves d'Haïti en 2012 29 juillet 2020 0 Le 1er discours de Gérard Dorwling-Carter, nouveau président de Tous Créoles ! 26 juillet 2020 1 TOUS CREOLES

  1. Sources: AD Guadeloupe - registre N, M, D des esclaves de Vieux-Habitants; mariage acte 35 du 19/6/1847 de Charles 55 ans matricule 444 avec Eulalie 31 ans matricule 1573 tous deux esclaves appartenant à Alexis de Cachard: 1848 : 1848 : Inscription au registre des nouveaux libres - Vieux-Habitants, Guadeloupe
  2. 58 ADGuadeloupe, registre matricule de la commune du Moule, vol. 6. 59 Le dernier convoi d'immigrants africains arrive le 20/07/1861 en Guadeloupe, le 11/11/1859 en Guyane et le 07/08/1862 en Martinique. 60 Rapport sur l'épidémie cholérique à la Guadeloupe (1865-1866) du D r Walther, SHM, CC2/948
  3. En Guadeloupe, l'état civil revêt une réalité particulière, puisqu'il se compose de l'état civil des 34 communes de l'île avec les îles des Saintes, de Marie-Galante et la Désirade, des registres des nouveaux libres, des registres paroissiaux et d'état civil des esclaves. Il s'agit ici de la collection des greffes des tribunaux, les actes numérisés commencent en 1775
  4. La raison principale est la constitution de registres matricules par quartier servant à établir l'identité des esclaves. Ces registres établis en double exemplaire sous le contrôle du personnel judiciaire de la colonie rassemblent plus de 12000 individus, auxquels des patronymes ont été attribués. Ces documents sont appelés en Guyane registres des nouveaux libres
  5. L'état civil des esclaves - jusqu'à la première abolition de l'esclavage (1794), l'état civil des esclaves devaient être tenu sur des registres différents de ceux des libres : des ordonnances rappellent régulièrement cette obligation. Cependant, aucun de ces registres, s'ils ont été tenus, n'a été conservé en Guyane

L'esclavage à la Martinique - Sources Ancetres Registres

  1. Registres matricules (1859-1910) et Registres de la Garde nationale mobile (1865-1870) ETAT CIVIL - BMS - Recensements - Tables de successions et absences - Cadastre. Etat civil annoncé pour la fin de l'été 2014 - En ligne début juin 201
  2. Dans la lettre circulaire du 08 mai 1848, Victor Schoelcher donne des instructions précises aux commissaires en charge des registres destinés à constituer l'individualité des esclaves libérés de la servitude dans les colonies. Les registres devront mentionner le prénom, le sexe, l'âge, la filiation, l'ancien numéro matricule ainsi que le nouveau patronyme qui devra être adopté par.
  3. atives sur l'état civil, les recensements et les registres matricules ; la Mayenne donne sa base des registres matricules. Enfin la dernière base référencée par le Ministère de la Culture est celle de la ville de Vendôme. La base des députés de l'Assemblée nationale [40] peut être consultée pour chercher un ancêtre député. Certaines.
  4. GeneaFrance ou Les papiers de France et GenéaPass: Excellents sites de France Apprill et Serge Busiau. Normes et standards en généalogie : (anciennement : genealogie-standard.org) - Histoire de la Généalogie sur l'Internet en France Mode d'emploi GeneaBank. 44 Millions d'actes disponibles sur GeneaBank Recherche libre mais accès à l'intégralité des actes avec des point
  5. Busque sus antepasados en la primera base de datos genealógica de Europa continental
  6. Une banque numérique des Patrimoines, le nom n'est pas très évocateur. Normal, c'est un tout nouveau concept, une sorte de portail d'accès géographique à toutes les ressources numérisées de la Martinique. Amis généalogistes lecteurs de ce blog, vous serez sans doute un peu moins perdus lorsque vous saurez que sur cette carte interactive, on accède entre autres documents numérisés.
  7. Des noms consignés, pour la Guadeloupe, dans les registres des « nouveaux libres ». Ces précieux documents d'archives contiennent à peu près tous les patronymes (40 à 50 000 environ) de la majorité des habitants descendants d'esclaves de ces îles. Ainsi peut-on y lire : « N°3340 Figaro, âgé d'environ 40 ans, inscrit sous le n°138, né et demeurant au Port-Louis, marin, qui a.

Registres matricules numérisés et indexés (FranceArchives

Les esclaves n'avaient pas d'état-civil. Ils n'avaient qu'un prénom et un numéro matricule. À l'abolition de l'esclavage, un « nom de famille » va leur être attribué. Tous ces noms avec les prénoms et les matricules sont inscrits dans ces registres « des nouveaux libres ». Plus d'une cinquantaine de membres de l. Les esclaves des îles voisines, Maurice et les Seychelles, sont libres. Ce n'est pas le cas des esclaves réunionnais qui doivent attendre la révolution de 1848. Le Commissaire général de la République, Sarda-Garriga, débarque le 13 octobre 1848 à l'île Bourbon, renommée île de la Réunion, et proclame l'abolition le 20 décembre 1848. Le jour même, environ 62 000 esclaves. Guadeloupe, a retrouvé les prénoms, matricules communaux, lieux de naissance, âges et patronymes des esclaves décédés, à partir des registres des Archives nationales, des nouveaux libres de 1848 de Guadeloupe. En 2012, lors de la seconde édition de la manifestation « Limyè Ba Yo-Hommage à nos Aïeux », le site internet de recherche patronymique, « ANCHOUKAJ.ORG », a été. Ce mode de recensement militaire donne sa particularité aux registres matricules de la Guyane. Y figurent des fiches pour les Guyanais morts avant l'appel de leur classe (parfois des hommes sont déclarés insoumis avant de constater qu'ils sont morts en bas âge) ; des fiches pour les étrangers (principalement Libanais et Chinois nés en Guyane) ; des fiches établies par erreur pour. Dans le courant du XIX e siècle, les esclaves furent également inscrits, commune par commune, dans des registres matricules. Ceux-ci furent généralement brûlés en 1848. Des registres de déclaration des nouveaux libres avaient été en effet légalement ouverts, où les anciens esclaves étaient obligés de s'inscrire avec des formules de ce type : aujourd'hui s'est présenté devant.

Retrouver l'identité des aïeux esclaves des Antillais

  1. Dans le courant du XIXe siècle, les esclaves furent également inscrits, commune par commune, dans des registres matricules. Ceux-ci furent généralement brûlés en 1848. Des registres de déclaration des nouveaux libres avaient été en effet légalement ouverts, où les anciens esclaves étaient obligés de s'inscrire avec des formules de ce type : « aujourd'hui s'est présenté.
  2. La Guadeloupe doit suivre sous peine de recrudescence des troubles. C'est chose faite le 27 mai 1848. Situation étrange et familière à l'histoire des îles, les deux arrêtés gubernatoriaux anticipent l'arrivée du décret du 27 avril, les 3 et 5 juin. Ce sont donc les esclaves qui ont contraint le pouvoir local à abolir l'esclavage. Bien.
  3. « Plus de 80% des Antillais sont des descendants d'esclaves, explique Serge Romana, le président du CM 98. Depuis 2006, nous épluchons un à un les registres des nouveaux libres de Guadeloupe.

Archives départementales en ligne est un annuaire qui a pour vocation de faciliter l'accès aux sites d'archives départementales en ligne. Grâce aux archives numérisées (état civil, registres paroissiaux, recensement de population...) vous pourrez réaliser votre généalogie ou vos recherches directement en consultant le site internet d'archive de votre département Registres matricules militaires: Dans le cadre de l'opération nationale de numérisation des registres matricules jusqu'à la classe 1921, les Archives nationales d'outre-mer ont commencé en novembre 2014 la mise en ligne des registres et tables alphabétiques qu'elles conservent. En fonction de l'état de conservation des originaux et des opérations de contrôle, l'ensemble des. De fait, plus de 700 000 esclaves furent déportés aux Antilles françaises entre 1673 et 1789, dont 600 000 juste à Saint-Domingue, les autres furent envoyés en Martinique, en Guadeloupe, à Saint-Christophe (devenu aujourd'hui Saint-Kitt-et-Nevis), etc. Au moment de la suppression de l'esclavage en juin 1848, la Guyane ne comptait que quelque 12 500 esclaves. Grâce à cette modeste. En tapant votre nom de famille dans l'onglet ci-dessus, vous allez être mis en présence de noms, prénoms, matricules et autres renseignements concernant des personnes qui étaient esclaves en 1848 et qui, avant l'abolition de l'esclavage, n'avaient pour seule identité qu'un prénom et matricule en réponse à votre question : qui a donné nom et prénom., puis-je me permettre de vous. Registres matricules 1889 à 1921 selon les colonies + tables Avant et après : guadeloupe. Les sites de la GUADELOUPE 971 Lieu principal: Adresse du Site (Clic) Caractéristiques du site: Contact (Clic) Guadeloupe ANOM: Affranchissements - Divorces - ETACIV - JUSTICE - Reconnaissances Courriel: Guadeloupe Archives Départementales ETACIV - ( Revenir en haut de la page) martinique. Les.

ANOM, Etat Civi

Hae esivanhempiasi manner-Euroopan #1 sukututkimustietokannasta Les Archives nationales d'outre-mer ont pour mission la conservation des archives relatives à la présence coloniale française outre-mer. Elles conservent les archives des ministères chargés du XVIIe au XXe siècle de l'empire colonial français, ainsi que les archives transférées des anciennes colonies et de l'Algérie lors de leurs indépendances Dans le courant du XIXe siècle, les esclaves furent également inscrits, commune par commune, dans des registres matricules. Ceux-ci furent généralement brûlés en 1848. Des registres de déclaration des nouveaux libres avaient été en effet légalement ouverts, où les anciens esclaves étaient obligés de s'inscrire avec des formules de ce type : aujourd'hui s'est présenté devant. Dans le cadre de l'ouverture de la première édition de la manifestation « Mai des Ancêtres », les registres des nouveaux libres de la ville ont été présentés au public, le 23 mai dernier, dans le hall de la mairie L'engagisme ou Indenture labour ou travail sous contrat d'engagement est le système d'utilisation de la main-d'œuvre qui prend le relais de l'esclavage suite aux abolitions de 1833-34 dans l'espace colonial britannique et de 1848 dans l'espace colonial français. C'est un phénomène mondial qui a transféré dans une quarantaine de territoires, plus de trois millions

Une lecture du registre matricule des esclaves par la

ANOM, Registres matricules militaire

1848. Esclaves, elles n'avaient qu'un prénom et, à partir de 1839, un matricule communal. De 1848 à 1867, des officiers de l'état civil nommèrent ces affranchis. Cette opération a été consignée dans des registres appelés registres des nouveaux libres et registres des individualités. Ce sont les nom Registres matricules des incorporations militaires (1871-1937). 350 000 images (600 cotes d'archives) + indexation et mise en ligne. 160 000: 80 000: 30 000: AD Cantal: Instruments de recherche des archives contemporaines (postérieures à 1940) : sources histoire du Cantal. 40 000 notices série W sur 4 267 pages de bordereaux (encodage EAD). 30 000: 15 000: 10 000: AD Charente: Archives. Contenu : L'état civil relatif aux esclaves, consultation des registres d'individualité et des registres d'esclaves. Site web. Contenu : Registres paroissiaux et d'état civil de 1662 à 1909 (troisième exemplaire) Registre de matricules; Salle de lecture Inventaires Archives en ligne. Le Conseil Général de la Martinique a procédé vendredi 29 octobre 2010 au lancement officiel de la. See more of Reunion ILE Intense on Facebook. Log In. o

Où consulter le registre matricule des esclaves de

Seulement un prénom et un matricule. A partir de 13 mars 1848, une commission s'est mise en place pour donner des noms aux habitants de 23 communes, et a créé le registre d'individualité. Il est inexistant pour les Pierrotins, car détruit lors de l'éruption de la montagne Pelée en 1802. En Guadeloupe, il existe un registre par commune. Les officiers d'état civil ne devaient pas. Le chanteur antillais, décédé ce mercredi, était arrivé en métropole en 1929, plus précisément au Havre où il a débarqué avec ses parents, son frère et sa sœur. Henri Salvador était alors âgé de douze ans. Il est né en 1917 à Cayenne, où son père, percepteur, était alors en poste et où ses parents s'étaient mariés quatre ans plus tôt. Ceux-ci étaient tous les deux. Extrait de l'éditorial Guadeloupe du site Nous avons retrouvé près de 30.000 patronymes qui ont été donnés à plus de 80.000 Guadeloupéens à partir de 1848. Ils étaient tous esclaves et venai Du côté maternel de NTUMUA MASE, ses ancêtres furent aussi des noirs esclaves portant les numéros de matricules suivants : 14 résultats pour 'PAVILLA' Pavilla Alexandrine . Commune : Le Lorrain - 972 Matricule : 3340 Lieu de naissance : Le Lorrain section MARIGOT . Pavilla Olympe . Commune : Le Lorrain - 972 Matricule : 336 « Faire du sport une école de la vie »Le Conseil départemental de la Guadeloupe développe année après année une politique ambitieuse en faveur du sport et de la jeunesse. Il s'agit d'un enjeu capital pour l'épanouissement physique et moral de notre Guadeloupe. En permettant la pratique de l'éducation physique dans les collèges, en soutenant les ligues, clubs et comités, en

N° d'inscription sur le registre matricule des esclaves; Date d'établissement de l'acte; Nom du maire ou de l'officier d'état civil signataire; Mentions marginales: légitimation, reconnaissance, mariage, décès ; Les registres d'individualité, au nombre de 81, ont été confectionnés en France et apportés en Martinique, le 3 juin 1848, par le Commissaire Général de la. Exposition les noms de l'abolition, à la Mairie de Paris - Commentaires :: Volcréole: Exposition, Les, Noms, De, L'abolition, A, La, Mairie, De, Paris, Forum. Les Guadeloupéens, Guyanais, Martiniquais et Réunionnais vivant en esclavage, avaient pour identité un prénom et un numéro de matricule. DE 1848 à 1862, dans toutes les communes de Guadeloupe et de Martinique, 160 000 personnes furent « nommées » par des officiers d'état civil selon les instructions de la commission d'abolition de l'esclavage présidée par Victor SCHOELCHER Afrique Noire - Algérie - Belgique - Guadeloupe - Indochine - Luxembourg - Madagascar - Martinique - Maroc - Québec - Réunion - Suisse - Tunisie - Les origines étrangères: Les lettres de naturalité : Sous l'Ancien Régime, les étrangers qui venaient s'installer en France demandaient au roi une lettre de naturalité. Celle-ci avait pour premier effet de supprimer un droit fort ancien, le. Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte

La Martinique triple le nombre de ses registres en lign

Guadeloupe, dans les registres des nouveaux libres et pour la Martinique, dans les registres d individualit . LE M morial Les noms de l abolition est constitu de panneaux grand format sur lesquels ont t retranscrits le pr nom de femmes et d hommes, c libataires, m res ou p res chefs de famille, suivi du num ro de matricule et du nom patronymique attribu aux anciens esclaves. CE M morial. Journée de mémoire de l'esclavage : sur les traces de ses ancêtres en replay - 9 mai 2013. Retrouvez également l'ensemble des reportages de France Télévisions sur Franceinfo [18] 150 000 Guadeloupéens et Martiniquais esclaves n'avaient qu'un prénom et un matricule en 1848. Après l'abolition, ils ont reçu un matronymes - patronymes par des officiers d'état civil français. Cette nomination a été consignée dans les registres des nouveaux libres en Guadeloupe et des Individualités en Martinique. Nous avons retrouvé 120 000 d'entre eux dans ces. familysearch.org/learn/wiki/en » France, Seine-Maritime, Rouen, Indexes to Church Records (FamilySearch Historical Records Henry Petit-Jean Roget outre d'être une figure haute en couleurs de l'intelligentsia guadeloupéenne, fut le conservateur départemental des musées de la Guadeloupe. Spécialiste des arts amérindiens, notamment des pierres gravées des indiens de la caraïbe, il est également un écrivain ayant un net penchant pour la littérature pour la jeunesse, et un artiste de l

  • Resultat concours medecine caen 2019.
  • B67880000.
  • Raclette porte dauphine.
  • David collection appelmansstraat 25 27 empire shopping center 2018 antwerpen belgique.
  • Cardigan six et sept.
  • Exposé risitas.
  • Coupe du roi barcelone.
  • Naast foot.
  • Entrainement idol kpop.
  • 50 nuances plus sombres francais.
  • Sortir de la depression amoureuse.
  • Plantation en 8 lettres.
  • Camille cottin age.
  • 90210 dixon et ivy.
  • Mise a jour origin 2019.
  • Calendrier liturgique 2020.
  • Batman return to arkham ps4 pro.
  • Horaire ter.
  • Pique mots croises.
  • Clé de licence counter strike global offensive.
  • Compatibilité cancer.
  • Mines de bauxite mazaugues.
  • Horaire ter.
  • Cap esthetique alternance bordeaux.
  • Oiq étudiant.
  • Bourse de l immobilier loir et cher.
  • Diagnostic pc windows 10.
  • Première fusée dans l'espace.
  • Fil électrique tressé castorama.
  • Pieces detachees tondeuse husqvarna royal 53s.
  • Poux mort.
  • Foncier amenagement 72 sarge les le mans.
  • Les bel canto bonsoir à demain.
  • Soutien gorge emboitant aubade.
  • C'est pas sorcier la société au moyen age.
  • Faisceau autoradio pioneer renault.
  • Devenir cfa en 2019.
  • Cancer signe.
  • G2g clash of clan.
  • Elle ouvre la marche mots fleches.
  • Ecran reservation salle de reunion.